Ban2013
Chauffage toutes énergies - Dépannage SAV - Contrat d'entretien PGP/PGN - Plomberie - Sanitaire - Climatisation

LES SYSTEMES SOLAIRES

crédit d’impôts nous contacter

C’est une énergie naturellement propre et renouvelable. Son utilisation ne génère ni gaz à effet de serre, ni gaz polluants ni déchets radioactifs.

Le soleil c’est la vie !

 

A ce jour une quantité considérable de nos besoins en chauffage, carburant et électricité est

Encore couverte par le fioul, le gaz, le charbon ou l’atome.

 

La nécessité de préserver notre environnement aussi bien que nos énergies fossiles s’est imposée dans l’esprit des consommateurs. C’est pourquoi il nous faut réfléchir à ce que sera notre avenir énergétique.

 

Cette prise de conscience par rapport à notre environnement explique l’intérêt marqué des propriétaires de maisons individuelles pour la mise en œuvre d’énergies alternatives.

 

De ce point de vue, l’énergie solaire affiche toute sa disponibilité.

Combinée à des systèmes de chauffage modernes et économiques, son utilisation n’en est plus seulement écologique, mais garante d’un confort optimal.

 

L’énergie thermique du soleil

 

Le soleil, à nos yeux, ressemble à un corps céleste enflammé qui illumine et réchauffe notre atmosphère. En réalité, le soleil est un réacteur nucléaire qui, par un processus de fusion, transforme l’hydrogène en hélium et en même temps délivre une puissance de 36 x 10 puissance 24 W. La part d’énergie qui atteint la terre serait suffisante pour couvrir 10 000 fois les besoins en énergie primaire du monde entier.

 

Facteurs d’ensoleillement

 

Sans-titre---19.jpg

 

 

 


Conditions météorologiques

 

 

 

La puissance rayonnée par le soleil, avant d’entrer dans l’atmosphère, est en moyenne de 1367W/m2. On l’appelle constante solaire. Le rayonnement solaire, dans son parcours à travers l’atmosphère, subit des variations d’intensité et de direction, en fonction des éléments qui constituent l’air. Donc quand le ciel est sans nuages, nous recevons en moyenne 1 000 W/m2, tandis que par ciel couvert nous recevons en moyenne 100 W/m2.

 

 

 

Sans-titre---18.jpg

Zone géographique

 

En thermique solaire, il est intéressant de considérer la moyenne de rayonnement disponible sur toute l’année. L’énergie solaire varie en effet en fonction de la période de l’année, et de la zone géographique. La France offre des bonnes conditions météo avec un rayonnement de 1 000 kwh/m2/an dans le nord et de 1500 kwh/m2/an dans le sud, soit l’équivalent de 150 litres de fioul par m2 de capteur. 75% de cette énergie est reçue entre avril et septembre.

 

 

Inclinaison du capteur

 

La quantité d’énergie transmise à un capteur solaire ne dépend pas seulement de la météo mais aussi de la position du capteur par rapport au rayonnement. Donc en fonction de l’emplacement varie l’azimut et l’inclinaison du capteur pour en optimiser la performance. A latitude 45° l’ensoleillement maximum est atteint pour une inclinaison de 19° en été et 66° en hiver avec azimut plein sud.

Sans-titre---21.jpg

 

Le capteur

 

Un capteur solaire thermique transforme le rayonnement solaire en eau chaude, et se distingue du capteur photovoltaïque, qui transforme le rayonnement solaire en courant électrique.

L’élément principal est l’absorbeur, qui a pour fonction d’absorber le rayonnement solaire à ondes courtes et le transformer en chaleur (transformation photothermique).

 

Un bon contact thermique entre l’absorbeur et un fluide caloporteur en circulation permet le transfert de chaleur au fluide et ensuite son transport vers d’autres éléments de l’installation solaire.

 

Pour réduire les pertes thermiques et améliorer le rendement du capteur, l’absorbeur est couvert d’une surface vitrée frontale, et de surfaces latérale et postérieure isolées.

Illustration : image 1 page 3 du catalogue EMAT

 

 

Description du système

 

sarlbrugnot_solaireUne installation à circulation forcée est constituée d’un capteur solaire raccordé à un ballon d’accumulation par l’intermédiaire d’un circuit hydraulique. A l’intérieur du circuit, du ballon et du capteur se trouvent en permanence de l’eau et un liquide antigel. Le circulateur du circuit solaire est activé par le régulateur différentiel quand la température à l’intérieur du capteur est supérieure à la température de référence du ballon. Alors qu’en été l’installation solaire peut couvrir l’intégralité du besoin de chauffage de l’eau chaude sanitaire, en hiver et pendant les mois peu ensoleillés elle sert à préchauffer l’eau. La partie du ballon qui contient l’eau chaude disponible, peut être réchauffée par un échangeur de chaleur raccordé à une chaudière d’appoint, ou par une résistance électrique. Cette dernière est activée par le régulateur différentiel quand la température du ballon descend en dessous de la température désirée.


 

Avantages :

 

  • toutes tailles d’installation

  • tous types d’installation

  • intégration facile à l’architecture du bâtiment

  • intégration possible au chauffage

 

SARL Brugnot

Chauffage toutes énergies
Dépannage SAV
Contrat d'entretien
PGP/PGN
Plomberie - Sanitaire
Climatisation

 

p1110921
Tel: 03.85.91.11.20
Fax: 03.85.91.16.54

Nos réalisations

P1130088.jpg

Copyright © 2010 SARL BRUGNOT. Tous droits réservés.

Accès privé